Julie Bassinot © | Graphic Design - Paris

| Digital Design

| Digital Design

Hoover LHD1314 - Interactive Installation
Wandering - Immersive Experience (coming soon)
Blow up - Credits of the film
Radio France - Motion design
10' with the human machine - Installation
French&Dutch Young Talent - Teaser
Monumenta - Web navigation

| Print Design

Diary - Photographic editing
Artificials climates-Fanzine
Valérie Boquet - Logtype ((coming soon)
Secours populaire - Poster
Musée de l'orangerie - Logotype
Julie Bassinot- Logotype
Blend - Patterns

| Imagery

Lot of other visuals - Researchs

 

10 minutes with the human machine | 2016

Installation vidéo interractive
4 iMac avec système son stéréo sur chaque écran, Webcam activée.



Choisissez un écran. Placez-vous devant lui. Regardez-le. Faites démarrer la machine. La machine s’allume, vous voilà maître. Mais n’est-ce pas une machine constituée de corps? De peau ? de muscles ? La matière semble être indéfinissable. Ce projet a été conçu dans le but de créer une sorte de « machine humaine » qui questionne la notion de corps articulé et d’humanité au sein des robots. Toujours à la limite du reconnaissable, les successions de plans corporels filmés en macro semblent mécaniques, répétitifs, inhumains. Ces mouvement de vas-et viens rythmés par une trame sonore industrielle retiennent le regard de l’observateur qui, par un seul mouvement de tête peut décider d’arrêter la machine.

Choose a screen. Stand in front of him. Look at it. Start the machine. The machine turns on, you are the master. But is it a machine made of human body? Is it skin ? muscles? Materials can’t be defined precisely. At what point the recognizable becomes abstract is unclear. But what is the effect of this afterimage? The succession of cinematographic shots shows the image of a fragmented body filmed from very close up, it means mechanical, repetitive, non-human. This back and forth motion divided into an industrial soundtrack focuses the observer’s. He can be opened and closed with one movement of his hand.



Grâce à processing - logiciel de développement, la webcam active sur l'imac capte le visage du spectateur. Si le visage du specateur est détecté alors la vidéo se déclanche, en revanche dès que le visage n'est plus détecté, la vidéo se coupe et un écran noir la remplace.

Through Processing - development software, the camera seeks out the face and finds the face and the person. The video played if the face is detected and conversely the video stopped if the face is not detected.









Vidéo co-réalisé avec Inès Rousset dans le cadre du DSAA Design et créations numériques de l'école Estienne, Paris. Équipe pédagogique : Florence Jamet-Pinkiewicz, Éric Boisseau, Patrick Pleutin, Medhi Hercberg. Remerciements à Hugo Rousset, pour son aide au développement de l'installation.






.